Gala-free Giving/Mécénat sans gala

Do you recognize these people? / Reconnaissez-vous ces personnes?

Image of Marekting Molly

Marketing Molly...

…rushes home from the hairdresser to get changed, scowling against snow that threatens to destroy her flat-ironed hair. She can’t afford a taxi – the $500 gala ticket took a chunk out of her budget, but maybe she’ll be seated beside a good networking opportunity. Hopefully, someone else at the table will have read one of the nominated books so she can pick up some quick talking points for the after-dinner reception. She has only one black-tie outfit that she wore last year, so she’s borrowed a dress from her neighbour who is, alas, fifteen pounds thinner. It means not eating much, but that’s okay, since she never finishes the undercooked wedge of beef they’ll serve anyway. She’s got to be careful about the wine, though; after a few glasses too many last year, she found herself buying two raffle tickets at $100 a pop. She did win a book she’d already read a year earlier, but maybe she can re-gift as her sister’s Christmas present.

Molly la commerciale...

… sort de chez le coiffeur, se précipite chez elle pour se changer, tout en maugréant contre la neige qui menace sa mise en plis. Elle ne peut pas vraiment se permettre un taxi, le billet du gala à $500 ayant largement entamé son budget, mais peut-être sera-t-elle placée à côté d’un prospect intéressant. Avec un peu de chance, quelqu’un à sa table aura lu l’un des livres nominés, pour qu’elle puisse glaner quelques anecdotes qui lui seront utiles pour la réception après le dîner. Elle a déjà portée sa seule robe de soirée l’année dernière, et elle a dû emprunter une tenue à sa voisine, qui pèse malheureusement cinq kilos de moins qu’elle. Elle devra donc se serrer la ceinture, mais ça ne la dérange pas car, de toute façon, elle ne finit jamais son assiette. Elle devra garder un œil sur sa consommation de vin : l’année dernière, elle a bu quelques verres de trop et s’est laissée tenter par deux billets de tombola à $100. Elle a gagné un livre qu’elle avait déjà lu, mais peut-être pourra-t-elle l’offrir à sa sœur pour Noël.

Image of Banker Bob

Banker Bob...

…tries to stop his sportscar from fishtailing in the snow. He should have wintered it already, but between the volatile markets, the volunteer board work and the divorce proceedings, he just hasn’t had time. Another Thursday night, another gala table to buy. He’d had a number of cancellations this time because of the weather, requiring him to threaten, bully and cajole table replacements. He’d never promised so many hockey tickets in such a short amount of time. None needed for the Senator, though, who would command a dog sled down from Ottawa if needed to avoid missing a photo opportunity. Bob wishes he were just settling in with a nice bottle of wine at Canoe, instead of going nowhere fast on Adelaide. But who knows, maybe wife number three will be found at a nearby table, and one must do one’s bit for the arts.

Bob le banquier...

... tente de contrôler les dérapages de sa voiture de sport sur la neige. Il aurait déjà dû passer aux pneus neige, mais entre la volatilité des marchés, le conseil d’administration et la procédure de divorce, il n’a pas pu trouver le temps. Encore un jeudi soir, encore une table de gala à financer. Il a reçu plusieurs annulations à cause du mauvais temps, ne lui donnant aucun autre choix que de menacer, intimider et cajoler des remplaçants pour sa table. Il n’a jamais promis autant de billets de hockey en si peu de temps. Superflu pour le Sénateur, qui serait prêt à venir en traineau d’Ottawa pour ne pas rater une telle occasion de RP. Bob préférerait se détendre avec un bon millésime à Canoë, au lieu de stresser sur Adelaïde... Mais qui sait, la femme de sa vie (numéro trois) sera peut-être à la table d’à côté - et chacun doit jouer son rôle pour soutenir les arts.

Image of Artist Anita

Artist Anita...

…got the gala invite through her part-time job at the festival. The little sticky note attached says, “We really hope working artists will attend.” Anita can get over the insult of being invited as “flavour” for the rich folks, if they didn’t also require her to pay five hundred bucks to do so. Come support “your community”? Her part-time programming position barely covers rent, canvas and paint; she donates the time she could be working a second job to volunteering for under-funded arts projects. Supporting books and art is what she does year round, not on just one highly self-congratulatory evening. Besides, how many times can she hear “oh, your work, sounds, well, so interesting” before she bites the hand that’s wafting in front of her, as the person’s eyes dart around looking for someone more important to talk to?

Anita l’artiste...

… a reçu l’invitation au gala grâce à son contrat à mi-temps au festival. Un petit mot lui précise : « C’est toujours mieux quand de vrais artistes sont présents. » Anita pourrait se remettre de l’insulte d’avoir été invitée pour « épicer » la soirée des riches, s’ils ne s’attendaient pas en plus à ce quelle débourse $500. Venez soutenir « votre communauté » ? Son poste de programmatrice à mi-temps couvre à peine son loyer, ses toiles et sa peinture, et elle consacre son temps libre à des projets auxquels elle croit, au lieu de trouver un autre contrat rémunéré. Elle soutient l’art et la littérature toute l’année, pas juste à l’occasion d’une soirée d’autosatisfaction. En outre, combien de fois peut-elle entendre « Oh, votre travail a l’air vraiment très intéressant » en résistant à l’envie de rétorquer une repartie cinglante, pendant que son interlocuteur cherche visiblement quelqu’un de plus important à qui parler ?

...doesn’t sound like much fun, does it?

Well, Molly, Anita and Bob – we have good news for you. Our Gala-free Giving is affordable and easy!

Giving to Diaspora Dialogues doesn’t have to cost hundreds of dollars. It doesn’t have to mean dressing up in borrowed, too-tight clothing. It doesn’t have to mean spending a precious weeknight with people you don’t really know, and who kind of bore you anyhow.

Donate just $20 to help Diaspora Dialogues continue to bring you programs that are affordable and accessible to all. Every year, we:

Donate just $20 to help us avoid the many thousands of dollars of administrative and fundraising overhead costs involved in producing a gala.

Donate just $20 and stay home with a good book, or a plate of shared pasta with friends, and still feel good about helping provide opportunity for Canada’s artists and audiences while you get a tax receipt.

We can think of twenty more reasons, but this is long enough already.

Give now – no galas attached.

Contact us at 416-944-1101, or click on the Canada Helps button below.

Donate Now Through CanadaHelps.org!


... pas trop tentant ?

Molly, Anita et Bob - nous avons une excellente nouvelle pour vous. Notre système de Don sans gala est très facile et abordable !

Soutenir Diaspora Dialogues ne vous coûtera pas des centaines de dollars. Vous n’aurez pas besoin de porter des vêtements qui ne vous vont pas. Vous n’aurez pas à passer une soirée avec des inconnus sans intérêt.

Faites un don de $20 pour aider Diaspora Dialogues à continuer d'offrir des programmes abordables et accessibles à tous. Tous les ans, nous :

Faites un don de $20 pour nous éviter de dépenser les milliers de dollars que nous coûterait un gala en frais administratifs et généraux.

Faites un don de $20et faites vous plaisir avec un bon livre ou un dîner entre amis, tout en savourant la satisfaction d’avoir contribué à la scène littéraire canadienne – et recevez un reçu fiscal.

Nous pourrions penser à vingt autres raisons, mais la liste est déjà assez longue.

Faites un don – sans obligation de gala

Contactez-nous au 416-944-1101, ou cliquez sur le bouton Canada Helps ci-dessous.

Donate Now Through CanadaHelps.org!